Tout ce que Vous Devez Savoir sur les Soft Skills en 4 points

C’est la cerise sur le gâteau ! Les soft skills ? Il parait qu’ils sont incontournables aujourd’hui et très recherchés par les ressources humaines lors des sessions de recrutement en entreprise. Certes, vous avez déjà vaguement entendu parler de cette notion de « compétences flexibles » toutefois, vous n’avez pas encore pris le temps de vous intéresser à ce sujet. Entre origines, hard skills/soft skills, valorisation des vos soft skills et exemples de soft skills à développer, pas de panique ! Chez Egeria Conseil, nous avons fait le point et vous disons tout ce que vous devez savoir sur les soft skills ci-dessous. 

1. Pourquoi parle-t-on de Soft Skills ?

Origines et définition 

La notion de soft skills est apparue au cœur de l’armée américaine dans les années 1960. En effet, ce sont nos amis américains qui ont mis le doigt sur des compétences qui ne se rapportent pas directement au maniement des engins ou des équipements (plus connus sous le nom de hard skills, mais nous y reviendrons un peu plus tard). En revanche, les soft skills permettraient plus de motiver les troupes. C’est ainsi que naît une toute première définition assez vague lors d’une conférence de commandement de l’armée américain en 1972 : 

« Les soft skills sont d’importantes compétences liées au travail qui impliquent peu ou n’impliquent pas d’interactions avec des machines et dont l’application au travail est assez générale. »

Alors aujourd’hui, en France, cette notion de soft skills est traduite littéralement par « compétences douces » ou « compétences flexibles ». Cependant, c’est assez réducteur quand on y réfléchit. Plus simplement, les soft skills sont des compétences qui sont intimement liées à la personnalité d’un individu, à son caractère, à son éducation et ainsi, à son savoir-être. Ce sont des atouts, vos atouts. Ceux qui feront la différence entre vous et un autre candidat avec le même bagage technique. 

Les soft skills : des atouts devenus incontournables aujourd’hui 

Bien que l’aspect diplôme constitue la base lors de l’élaboration du profil du candidat idéal, les recruteurs valorisent d’autant plus les soft skills dans le choix de leur nouvelle recrue. Pourquoi ? Parce que les compétences transversales d’un postulant, sa manière d’interagir avec les autres, sa capacité à résoudre tel ou tel challenge par exemple font partie de son savoir-être qui fera pencher la balance plus en sa faveur que pour un autre candidat. 

Les soft skills sont indispensables et surtout incontournables pour un salarié, un manager ou encore un créateur d’entreprise. Il s’agit de vos atouts, votre intelligence relationnelle. Ils diffèrent de votre quotient intellectuel puisqu’ici le recruteur va s’interroger sur votre capacité à gérer vos émotions. 

Grâce aux soft skills, les ressources humaines vont avoir un aperçu de votre aptitude à communiquer avec les autres. 

À l’ère de la digitalisation, de l’ubérisation et de la transformation numérique, ces aptitudes sont sacrées puisque ce sont bien elles qui ne sont pas remplaçables par des robots (en tout cas jusqu’à preuve du contraire !). Les softs skills permettent ainsi de s’adapter aux mutations intervenant dans le monde du travail, évoluer là où la technologie ne peut pas contrer, à aller de l’avant et faire progresser les entreprises sur le long, le moyen ou le court terme.

2. Tout savoir sur les Soft Skills et les Hard Skills

Plus haut, nous abordions la notion de hard skills. Mais qu’en est-il ? Les hard skills sont donc la base du recrutement. Ce sont vos compétences techniques, ce sont vos certifications, vos qualifications, mais également votre savoir-faire. Il s’agit de ce que vous avez pu apprendre durant toute la période de vos études, ce métier que vous avez ardemment appris pendant de longues heures et qui vous a permis de décrocher fièrement le Graal : votre diplôme. 

Que ce soit le droit pour devenir avocat, la pédagogie pour devenir instituteur, la cuisine pour devenir chef, l’aéronautique pour devenir pilote et voler, etc. peu importe, vous avez acquis un bagage spécialisé indispensable pour pratiquer votre métier. 

En revanche, cela ne fait pas tout. Vous avez besoin des soft skills que vous avez développé tout au long de votre vie, ceux qui font qui la personne que vous êtes. Ils permettent de vous sublimer et de concrétiser l’union parfaite entre compétences techniques et compétences comportementales.

Sachez que quoi qu’il advienne, rien n’est figé. Ces fameuses compétences flexibles peuvent tout à fait évoluer. Développer son empathie, son autonomie ou encore son esprit d’équipe, cela s’apprend en se formant et surtout grâce à vos expériences passées. 

3. Comment valoriser ses propres Soft Skills lors d’un entretien d’embauche ou sur un CV ?

La notion de soft skills est un peu plus claire pour vous ? Et si maintenant, nous parlions de les mettre en avant sur votre CV ou lors d’un entretien de recrutement ? 

Assurément, vous possédez tout un chacun des soft skills incroyables. Alors, pourquoi ne pas les faire valoir ? 

Pour commencer, lors de la rédaction de votre CV, réfléchissez à l’agencement. Soit, vous pouvez ajouter un encart « Savoir-Être » et ainsi y décrire vos principaux atouts. Soit, vous pouvez les indiquer sous le titre de la fonction que vous visez par exemple. Attention en revanche à ce qu’ils ne prennent pas le dessus sur le reste de votre CV ! Astuce en plus : ne vous contentez pas de les lister et profitez-en pour au contraire, faire la différence en donnant certains détails qui les mettront en avant. 

Maintenant, lors de votre entretien d’embauche, faites briller vos compétences flexibles en les expliquant grâce à des exemples bien précis. C’est le moment de valoriser votre sens de l’écoute vis-à-vis du recruteur en face de vous. Ou bien, lui montrer comment vous avez su gérer tel ou tel évènement pour concrétiser un projet. Ou encore, lui exposer votre sens de l’esprit d’équipe en pointant du doigt les bienfaits de la pensée collective.

4. Exemples de Soft Skills à avoir dans son sac cette année

Selon le World Economic Forum des Soft Skills, voici un aperçu des 10 soft skills à développer en plus de vos hard skills pour vous permettre d’appréhender davantage le monde du travail de demain. 

Tout savoir sur les compétences essentielles à mettre en valeur 

  1. Votre pensée analytique et votre capacité d’innovation ;
  2. Votre capacité à résoudre des problèmes dits complexes ;
  3. Votre capacité d’analyse et votre pensée critique ;
  4. Vos techniques d’apprentissage actives ;
  5. Votre créativité, votre originalité, votre prise d’initiative ;
  6. Votre fiabilité et votre sens de l’attention aux détails ;
  7. Votre intelligence émotionnelle ;
  8. Votre raisonnement, votre capacité d’idéation et votre capacité à résoudre des problèmes ;
  9. Votre leadership et votre influence sociale ;
  10. Votre coordination et votre gestion du temps.

Les compétences essentielles de demain

Enfin, pour 2022, le World Economic Forum des Soft Skills place les techniques d’apprentissage actives en 2de position, la créativité, l’originalité et la prise d’initiative en 3e position et font entrer à la 4e place dans le classement, la capacité à concevoir des technologies et à programmer. 

Et vous, maintenant que vous savez tout sur les soft skills, êtes-vous incollable ? Quels sont, selon vous, les soft skills indispensables recherchés chez un futur candidat ? Dites-nous tout en commentaire !

Ces sujets vous intéressent ? À lire également :

À découvrir sur notre chaîne YouTube, Egeria Production, toutes nos vidéos sur nos thématiques business.

Eglantine Zabiaux-Trouvé

Un commentaire

  1. Palmito-Reply
    26 février 2022 à 8:11

    Extrêmement intéressant et clair. Merci et bravo

Laisser un commentaire

FORMATION ÉLIGIBLE AU CPF

Découvrez la Process Com Model ®

  • Adopter un langage commun ;
  • Renforcer la cohésion et la collaboration entre les individus ;
  • Favoriser la communication interne et externe ;